このページの先頭です

Red Brick Warehouse

Last updated date:2018/9/28

L'entrepôt de brique rouge de Yokohama

L'Entrepôt de brique rouge

L'entrepôt de brique rouge de Yokohama (Akarenga Soko en japonais) constitue l’un des points de repère les plus facilement reconnaissables de Yokohama et de loin le momument historique que je préfère dans cette ville! Il me fascine!

Commençons par un peu d’histoire. À l’époque, le quai Shinko (qui veut dire « nouveau port ») était le centre du port de Yokohama. Le sol sur lequel a été aménagé ce quai est en fait un terre-plein qui s’est mis à prendre de l’importance au tournant du siècle dernier. La possibilité d’amarrer les navires directement au quai a fait rapidement grandir la popularité du quai Shinko jusqu’à en faire tripler son volume de marchandise. Anticipant ce résultat, la construction des deux entrepôts avait commencé bien avant l’entrée en fonction du quai. Ainsi, l’entrepôt No. 2 a été complété en 1911, suivi deux ans plus tard par l’entrepôt No. 1 en 1913.

Les plans des bâtiments de l'entrepôt ont été dessinés par un fonctionnaire de la ville, Yorinaka Tsumaki, qui était aussi un architecte réputé pour harmoniser les styles classique européen et japonais. Les deux bâtiments sont renforcés par une structure d’acier (â titre d’indication, le bâtiment No. 2 fait environ 3 180 000 briques et 560 tonnes d’acier), contient des murs à l’épreuve du feu, un système d’extincteurs automatiques ainsi que d’énormes portes en acier. Le bâtiment No. 1 possède aussi le premier monte-charge du Japon. Tout a été laissé sur place lors des rénovations qui ont suivi afin de laisser aux générations futures le loisir d’admirer ces merveilles.

Le premier monte-charge du Japon

Les bâtiments de l'entrepôt ne font plus la même taille, mais ils ont été construits selon les mêmes mesures. C’est que le grand séisme du Kanto de 1923 a réduit de moitié le bâtiment No. 1 tout en laissant le bâtiment No. 2 presque intact. Une petite marche autour du plus petit bâtiment permet de comparer les façades est et ouest et d’en déduire que les murs sont de couleurs différentes. Depuis les dix dernières années, le quai Shinko est en constante évolution à travers divers projets de construction. Par exemple, le musée interactif Cupnoodles a vu le jour l’an dernier. Toutefois, des règles très strictes sur sur les nouveau développements ont été élaborées afin de préserver les environs des Entrepôts de brique rouge. Il suffit de regarder l’architecture de l’hotel Navios Yokohama, avec son grand arche créant un trou dans l’édifice afin de ne pas bloquer la vue des entrepôts, pour se rendre compte que ces règles ne sont pas prises à la légère.

L'arche de Navios Yokohama

À l’origine utilisés comme poste de douane, chaque bâtiment remplis maintenant un but bien différent. Après les années de restoration délicate et minutieuse que la ville de Yokohama a investies dans les entrepôts, l’UNESCO leur a remises une distinction du prix du patrimoine d’Asie-Pacifique en 2010. Le bâtiment No. 1—le complexe culturel—propose une grande salle pouvant accueillir des performances théâtrales et les concerts, une galerie pour des expositions et autres événements ainsi que plusieurs boutiques d’artisanat. Le bâtiment No. 2 conprend trois étages de cafés, de restaurants et de boutiques parmi lesquels on retrouve la célèbre chaîne de restaurants « bills » de Sydney se spécialisant dans les petits déjeuners.

Puis, il ne faut pas oublier ce qu’il y a autour de l'Entrepôts de brique rouge.

Le vieux quai et l'annexe des douanes

Les vestiges du chemin de fer mis en evidence ici et là peignent un portrait fascinant de ce dont pouvait avoir l’air le quai dans ses années de gloire industrielle. En effet, une plateforme d’embarquement complète a été recyclée en aire de repos juste à côté de l'entrepôt d’oû on peut admirer la vue sur le port. Il s’agissait autrefois du quai de correspondance entre les trains en provenance de Tokyo et les navires passagers en partance de Yokohama. Tout près était aussi située l’annexe du poste de douane dont il ne reste que quelques murs de brique rouge. Je ne me suis jamais considéré comme un mordu de train ni même d’histoire, mais j’avoue volontier que je ne peux m’empêcher de rêver à ce que devait avoir l’air la zone au sommet de sa popularité!

Le square entre les deux bâtiments est appelé « Event Space » (espace pour les événements) et il s'y déroule des événements toute l’année. On y célèbre principalement un événement par saison qui revient tous les ans. Le temps entre ceux-ci est ponctué de diverses fêtes. Les quatre fêtes principales sont :

Printemps :
- Flower Garden – De magnifiques fleurs créent un monde fantastique multicolore ;

Été :
- Red Brick Resort – L’édition 2011 tranforme l’Event Space en station balnéaire paradisiaque de maisonnettes flottant sur l’eau ;

Automne :
- Oktoberfest – Un bar en plein air pour réchauffer la ville (dans un style rappelant Munich) ;

Hiver :
- Christmas Market – Un marché de Noël installé autour d’un sapin de Noël majestueux, avec cabanes de bois, cuisine allemande et décorations éclatantes,
- Art Rink – Une patinoire aménagée à l’extérieur où l’on peut dancer avec la lumière.

L'espace événement

L’ « Event Space » s’étend jusqu’au Parc Akarenga. La vue à partir du parc donne sur toute la baie, et les gens de Yokohama aiment bien y promener leur chien. Le printemps et l’été, c’est aussi le rendez-vous des concerts en plein air! L’année 2011 a été marquée par les célébrations du 100ième anniversaire de la construction de l’entrepôt No. 2. Cette année devrait être tout aussi amusante, puisque le mois d’avril ouvre le bal sur les festivités du 10ième anniversaire de la réouverture des entrepôts au public en 2002. Une nouvelle année de plaisir s’annonce!!!


L'Entrepôt de brique rouge la nuit


(This page in English)

Site officiel de l'Entrepôt de brique rouge(外部サイト) (en anglais)

return to previous page

Page ID:325-038-029

Back to Top