このページの先頭です

Yokohama Osanbashi

Last updated date:2018/9/27

Yokohama Ōsanbashi
Le terminal passagers international

Pas très loin de chez moi se trouve le port de Yokohama. Je reformule : à 3 minutes à pied de chez moi se trouve le port de Yokohama! J’habite juste à côté. Pourtant, je n’y vais pas aussi souvent qu’on pourrait le croire. J’ai donc décidé, par une belle journée ensoleillée, de me payer une visite du port. Sauf que le port étant plutôt grand, je ne peux pas le présenter tout d’un coup. Premier arrêt : Ōsanbashi.

Comme le titre le laisse deviner, Ōsanbashi est le terminal passagers international de Yokohama. Il a toutefois subit différentes transformations au cours des ans. Ce que l’on appelle Ōsanbashi a été construit en 1894 près des 2 petits quais qui desservaient les navires internationaux depuis l’ouverture du Japon aux étrangers. Il aura fallu une autre centaine d’années pour qu’on organise en 1994 un concours international pour trouver un nouveau design au port. Le but était d’en faire un symbole facilement reconnaissable pour Yokohama. Les gagnants furent 2 architectes opérant depuis le Royaume-Uni. Pour plus d’information, consultez le site officiel : http://www.osanbashi.com/en/outline/index.html(外部サイト)(en anglais).

La construction a été achevée en 2002. La caractéristique principale est l’absence presque totale de ligne droite. En effet, la structure se veut à l’image de la mer, comme la vague constamment en mouvement. Le quai est aussi connu sous le nom de « Dos de baleine » de par sa forme vue de la mer. Le pont supérieur est fait de bois ipé en provenance du Brésil. C’est un bois imputrescible et très résistant, parfait pour les constructions côtières. Son utilisation dans la conception d’un quai est logique, puisque presque invulnérable à l’eau, qu’elle soit de pluie ou de mer, au vent ainsi qu’aux vagues, conditions auxquelles on doit s’attendre le long des côtes. De la pelouse a été ajoutée au design afin de le rendre plus attrayant et facilement repérable. Chaque angle et chaque mesure a été méticuleusement calculé dans le but d’intégrer le nouveau Ōsanbashi au paysage du port de Yokohama.

Toit du terminal

Bien que la structure, à laquelle amarent de grands navires de croisière, soit de taille considérable, on peut toujours voir le Bay Bridge dont la vue n’est pas cachée depuis les entrepôts de briques rouges placés de l’autre côté de l’imposant quai. Du toit de ce dernier, appelé Rooftop Plaza, on peut apprécier plusieurs paysages différents dont le plus impressionnant est selon moi la dichotomie apparente dans la ligne d’horizon de la ville : du haut d’Ōsanbashi, en regardant vers la côte à sa gauche, on peut apercevoir la partie qui formait autrefois la ville de Yokohama, il y a 152 ans maintenant, tel que le parc Yamashita et la Marine Tower ; à droite, on admirera plutôt ce pour quoi la ville est reconnue de nos jours, comme les entrepôts de briques rouges et le nouveau développement Minato Mirai 21. Sur le toit, il y a 5 endroits identifiés comme « View Point » desquels il est possible de prendre de très belles photos. Ōsanbashi signale aussi de manière remarquable les trois tours associées au passé de Yokohama. Elles sont appelées Jack, Queen et King (valet, dame et roi).

En faisant une recherche rapide pour des photos de Yokohama sur le web, il est plus que probable de tomber sur une scène de nuit du district Minato Mirai 21 telle que vue depuis Ōsanbashi. Les couples aiment bien errer à Ōsanbashi, parce qu’on peut y apprécier ce magnifique paysage, bien sûr, mais aussi pour l’éclairage tamisé qui en fait l’endroit idéal pour se retrouver en amoureux !

Pour ce qui est de l’achalandage maritime, le quai accueille environ 200 navires chaque année. C’est-à-dire environ un bateau aux deux jours. L’hiver est la basse saison, avec parfois un navire toutes les deux semaines, mais entre avril et octobre, le quai en reçoit presque un par jour! C’est le point de départ et d’arrivée pour l’« Asuka II », un navire japonais qui offre une croisière autour du monde. C’est aussi un lieu d’escale apprécié de navires de croisière étrangers comme le « Sun Princess » et l’ « Explorer ». Ce type de croisière s’arrête toutefois beaucoup moins souvent que les croisières japonaises et ne constituent que 10% du traffic annuel. En tant que port d’entrée officiel au Japon, Ōsanbashi est un excellent point de depart pour les visiteurs maritimes voulant découvrir la région du Kanto.

Ōsanbashi est à la fois un élément essential de l’infrastructure urbaine de Yokohama et un lieu touristique qui ne saurait être ignoré. C’est un endroit magnifique à visiter même pour les voyageurs qui ne prennent pas le bateau ainsi que pour les passionnés de bateau qui viennent admirer l’objet de leur affection ainsi que le paysage enchanteur!

Osanbashi vu de la baie

( This page in English)

return to previous page

Page ID:218-918-794

Back to Top